© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales
Bachat-Bouloud, les villages du Bachat
Bachat-Bouloud , composé de grands chalets, a accueilli chaque année des milliers d'enfants (classes vertes, classes de neige, colonies durant l'été). La fréquentation en baisse, le coût des rénovations, le désengagement des collectivités territoriales, l'évolution des mentalités auront eu raison de ce concept. Des appartements de vacances occupent les anciens bâtiments rénovés. Ce sont à présent les villages du Bachat , un complexe touristique cosmopolite se côtoient français, allemands, anglais, belges, néerlandais, polonais, ...). Situé en amont du plateau de l’Arselle * (où se pratique le ski de fond), ce "village dans le village" bénéficie d'un cadre de toute beauté au milieu des pins. Le complexe touristique dispose d'une piscine et de commerces de proximité (supérette, bars, restaurant, magasins de sport).
un concept original : le village d’enfants de Bachat-Bouloud
Le village d'enfants de Bachat-Bouloud, nommé en réalité Centre Montagnard de Jeunesse , fut installé sur le territoire de Vaulnaveys-le-Haut au début des années 1960 (Chamrousse n'existant comme commune à part entière que depuis 1989). Ce Centre fut géré par le Syndicat mixte de Bachat-Bouloud , créé par arrêté ministériel du 15 décembre 1960. Il pouvait accueillir 1 024 enfants. 8 villages appartenaient à 12 collectivités (8 communes et 4 départements) : village 1 : Mantes-la-Jolie (la ville se retire du syndicat mixte en 2001) village 2 : Echirolles, Eybens & Tarare village 3 : Bas-Rhin village 4 : Isère & Saint-Marcelin village 5 : Loiret village 6 : Villeurbanne & La Marne village 7 : Lyon village 8 : Boulogne-Billancourt Après de nombreuses années difficiles (désengagement des collectivités territoriales qui refusent majoritairement tout investissement), le Syndicat mixte décide le 30 janvier 2003 la cession de l'ensemble de son domaine . Le 8 novembre 2004, il vend ses chalets et terrains pour 4 700 000 et le Foyer-Logements "les Martinets" pour 1 800 000 €. Le Syndicat mixte est dissous par arrêté préfectoral du 25 mai 2005.
Bachat-Bouloud , composé de grands chalets, a accueilli chaque année des milliers d'enfants (classes vertes, classes de neige, colonies durant l'été). La fréquentation en baisse, le coût des rénovations, le désengagement des collectivités territoriales, l'évolution des mentalités auront eu raison de ce concept. Des appartements de vacances occupent les anciens bâtiments rénovés. Ce sont à présent les villages du Bachat , un complexe touristique cosmopolite se côtoient français, allemands, anglais, belges, néerlandais, polonais, ...). Situé en amont du plateau de l’Arselle * (où se pratique le ski de fond), ce "village dans le village" bénéficie d'un cadre de toute beauté au milieu des pins. Le complexe touristique dispose d'une piscine et de commerces de proximité (supérette, bars, restaurant, magasins de sport).
Bachat-Bouloud, les villages du Bachat
un concept original : le village d’enfants de Bachat-Bouloud
Le village d'enfants de Bachat-Bouloud, nommé en réalité Centre Montagnard de Jeunesse , fut installé sur le territoire de Vaulnaveys-le-Haut au début des années 1960 (Chamrousse n'existant comme commune à part entière que depuis 1989). Ce Centre fut géré par le Syndicat mixte de Bachat-Bouloud , créé par arrêté ministériel du 15 décembre 1960. Il pouvait accueillir 1 024 enfants. 8 villages appartenaient à 12 collectivités (8 communes et 4 départements) : village 1 : Mantes-la-Jolie (la ville se retire du syndicat mixte en 2001) village 2 : Echirolles, Eybens & Tarare village 3 : Bas-Rhin village 4 : Isère & Saint-Marcelin village 5 : Loiret village 6 : Villeurbanne & La Marne village 7 : Lyon village 8 : Boulogne-Billancourt Après de nombreuses années difficiles (désengagement des collectivités territoriales qui refusent majoritairement tout investissement), le Syndicat mixte décide le 30 janvier 2003 la cession de l'ensemble de son domaine . Le 8 novembre 2004, il vend ses chalets et terrains pour 4 700 000 et le Foyer-Logements "les Martinets" pour 1 800 000 €. Le Syndicat mixte est dissous par arrêté préfectoral du 25 mai 2005.
© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales