© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales
Roche-Béranger : son église
L' église de Chamrousse est située au bas de Roche-Béranger . L'édifice fut construit en 1967. Il se compose d'une chapelle haute (en amphithéâtre) et d'une chapelle basse (accessible au public par visite guidée ; se renseigner auprès de la Bibliothèque Municipale). Largement ouvert sur la nature, lumineux grâce à d'imposantes baies vitrées, le bâtiment se fond dans son environnement. Une pure réussite architecturale ! Pierre Jomain en est l'architecte. On lui doit, notamment, l'église Saint-Jean Bosco à Chambéry. L'autel, le tabernacle et les fonds baptismaux sont dus au sculpteur Pierre Szekely . Dans la chapelle basse, on peut admirer une fresque murale et le tableau de la Madone à l'enfant, oeuvres du peintre et sculpteur Jean-Marie Pirot connu sous le nom de Arcabas , pseudonyme qu'il prit au cours de sa carrière. On doit à cet admirable artiste les oeuvres qui ornent l'église de Saint-Hugues en Charteuse. Né le 26 décembre 1926, Arcabas est décédé le 23 août 2018 à St-Pierre-de-Chartreuse. Ce lieu était un centre oecuménique que se partageaient catholiques et protestants, la chapelle haute étant réservée aux premiers et la chapelle basse aux seconds. En fait, le culte protestant n'y fut guère présent et il a totalement déserté les lieux. Dorénavant, il s'agit de l' église du Saint-Esprit , exclusivement vouée au culte catholique. L'église de Chamrousse a été inscrite au Patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes (date de labellisation : 10 mars 2003).
vue de l’église depuis l’extérieur
église de Chamrousse Croix à l'entrée de l'église
chapelle haute de l’église
jeu d’ombres et de lumières dans l’église moderne de Chamrousse
autel et tabernacle ainsi que le puits de lumière permettant d'éclairer la chapelle inférieure
chapelle basse de l’église
chapelle basse de l'église de Chamrousse, avec l'oeuvre de Arcabas la madone à l'enfant, peinture de Arcabas oeuvre de Arcabas fresque de Arcabas dans la chapelle basse de l'église de Chamrousse chapelle basse de l'église de Chamrousse (2) chapelle basse de l'église de Chamrousse (1)
les ouvertures très particulières de la chapelle sont également dues à Arcabas, en accord avec l'architecte
une autre oeuvre singulière, et de toute beauté, de Arcabas : cette fresque murale
L'article du Dauphiné Libéré, du 14 juillet 2014, retrace le destin singulier du tableau la Madone à l'enfant que Arcabas fut contraint de retirer de la chapelle basse, laquelle étant alors consacrée au culte protestant. La Vierge ne pouvait donc pas y avoir sa place. L'église étant à présent totalement vouée au culte catholique, elle pouvait réapparaître et c'est ainsi que le peintre en fit don à l'église du Saint-Esprit de Chamrousse. Il s'agit d'une huile sur aluminium, recouverte d'époxy. Ci-dessus, la photo de droite montre une autre oeuvre de l'artiste.
cliquer sur l'article ci-dessus pour pouvoir le lire dans son intégralité
Roche-Béranger : son église
L' église de Chamrousse est située au bas de Roche-Béranger . L'édifice fut construit en 1967. Il se compose d'une chapelle haute (en amphithéâtre) et d'une chapelle basse (accessible au public par visite guidée ; se renseigner auprès de la Bibliothèque Municipale). Largement ouvert sur la nature, lumineux grâce à d'imposantes baies vitrées, le bâtiment se fond dans son environnement. Une pure réussite architecturale ! Pierre Jomain en est l'architecte. On lui doit, notamment, l'église Saint- Jean Bosco à Chambéry. L'autel, le tabernacle et les fonds baptismaux sont dus au sculpteur Pierre Szekely . Dans la chapelle basse, on peut admirer une fresque murale et le tableau de la Madone à l'enfant, oeuvres du peintre et sculpteur Jean-Marie Pirot connu sous le nom de Arcabas , pseudonyme qu'il prit au cours de sa carrière. On doit à cet admirable artiste les oeuvres qui ornent l'église de Saint-Hugues en Charteuse. le 26 décembre 1926, Arcabas est décédé le 23 août 2018 à St-Pierre-de- Chartreuse. Ce lieu était un centre oecuménique que se partageaient catholiques et protestants, la chapelle haute étant réservée aux premiers et la chapelle basse aux seconds. En fait, le culte protestant n'y fut guère présent et il a totalement déserté les lieux. Dorénavant, il s'agit de l' église du Saint- Esprit , exclusivement vouée au culte catholique. L'église de Chamrousse a été inscrite au Patrimoine du XXème siècle en Rhône-Alpes (date de labellisation : 10 mars 2003).
vue de l’église depuis l’extérieur
église de Chamrousse
chapelle haute de l’église
chapelle basse de l’église
chapelle basse de l'église de Chamrousse, avec l'oeuvre de Arcabas oeuvre de Arcabas
une autre oeuvre singulière, et de toute beauté, de Arcabas : cette fresque murale
L'article du Dauphiné Libéré, du 14 juillet 2014, retrace le destin singulier du tableau la Madone à l'enfant que Arcabas fut contraint de retirer de la chapelle basse, laquelle étant alors consacrée au culte protestant. La Vierge ne pouvait donc pas y avoir sa place. L'église étant à présent totalement vouée au culte catholique, elle pouvait réapparaître et c'est ainsi que le peintre en fit don à l'église du Saint- Esprit de Chamrousse. Il s'agit d'une huile sur aluminium, recouverte d'époxy. Ci-dessus, la photo de droite montre une autre oeuvre de l'artiste.
fresque de Arcabas dans la chapelle basse de l'église de Chamrousse
© chamrousseweb.info 2006-2019 - Site non commercial édité par l’Association CHA’mrousse - plan du site - mentions légales